Rechercher sur le site

Pour être tenu informé
de l'actualité en direct !


A la une
Le billet de la semaine du 26 septembre 2016

Liaison ferroviaire Paris-Charles-de-Gaulle Express, un financement qui en dit long sur nos dérives

Alors que la commission du développement durable de l’Assemblée Nationale vient d’examiner le projet de loi sur la liaison ferroviaire Paris-Aéroport Charles-de-Gaulle par un train express, j’ai vivement dénoncé l’absence totale de cohérence d’un plan de financement aléatoire. En faisant, à nouveau, porter une partie des dépenses sur la SNCF et sur Air France, en dehors de toutes règles ou engagements passé, nous allons charger des opérateurs nationaux déjà fortement endettés.

Le montage, tel qu’il est actuellement prévu, fait rentrer au capital de la société porteuse du projet ADP (Aéroport de Paris) et SNCF réseau à hauteur chacun de 250 Millions d’euros. Ce principe bafoue la règle d’or inscrite dans la réforme ferroviaire visant à interdire à la SNCF d’entrer dans des projets d’investissements nouveaux qui ne seraient pas équilibrés financièrement. Depuis plus de 20 ans, plutôt que de financer par les contributions publiques le déficit de fonctionnement d’investissements qui ne sont pas rentables, l’Etat préfère laisser l’endettement de notre opérateur national exploser :40 milliards actuellement et demain 70 si rien n’est fait. Le gouvernement semblait l’avoir compris ; erreur, puisque le démarrage du premier projet d’infrastructure d’envergure nouveau met à mal un principe visant à ne plus aggraver une dette abyssale.

Ce projet qui fait aussi reposer son équilibre financier aléatoire sur une contribution des passagers (dont le montant est du reste insuffisant...) en provenance de l’aéroport de Roissy, c’est à dire pour une grande partie sur les billets vendus par Air France, va renforcer les difficultés de notre autre compagnie nationale, concurrencée par les compagnies low-cost sur d’autres aéroports.

Après l’abandon de la taxe poids lourd pour financer nos infrastructures et le renoncement à percevoir une contribution sur les carburants dont les prix n’ont jamais été aussi faibles, le gouvernement, qui ne dispose d’aucun moyens pour financer nos infrastructures de transports, se lance dans une opération qui en dit long sur nos dérives d’autant que toutes les autres promesses d’infrastructures nouvelles qui sont engagées (Bordeaux-Toulouse, Bordeaux- Hendaye, Poitiers Limoges ...), sont toutes sur la même logique.

Bertrand Pancher


Publié le 26/09/16 - Lien permanent - Rubrique Billet de la semaine

Archives Billet de la semaine
  • Le billet de la semaine du 24 octobre 2016
    location='http://www.bertrandpancher.fr/' N’hésitant pas à se mettre hors la loi en manifestant pendant et en tenue de service, alors que ces derniers, tout comme les gendarmes et les militaires n’ont pas le droit de faire grève, les policiers Français viennent de franchir une étape historique dans l’expression de leurs mécontentements. Si les agressions ...
  • Le billet de la semaine du 17 octobre 2016
    Avec 600 signatures d’élus locaux et nationaux UDI en faveur d’un soutien à Alain Juppé et donc de leurs entrées dans la primaire, puis Jeudi soir, le 1er débat télévisé entre les 7 candidats de la droite et du centre, la préparation de la campagne présidentielle vient d’entrer dans sa ...
  • Le billet de la semaine du 10 octobre 2016
    Le « World Energy Council » - le Congrès mondial de l’Energie - à Istanbul où se trouve réuni l’ensemble des acteurs mondiaux de ce secteur et auquel je participe pendant 3 jours, est l’opportunité de mieux comprendre l’évolution des tendances énergétiques planétaire. Alors que les trop timides accords de Paris, formalisant ...
  • Le billet de la semaine du 3 octobre 2016
    Le gouvernement a présenté la semaine dernière son projet de budget pour l’année 2017, le dernier de son quinquennat. En période pré-électorale, la majorité aura tout fait pour tenter, en vain, de répondre aux principales critiques régulièrement assénées tant par ses différentes catégories d’électeurs que de la majorité de nos ...
  • Le billet de la semaine du 26 septembre 2016
    Alors que la commission du développement durable de l’Assemblée Nationale vient d’examiner le projet de loi sur la liaison ferroviaire Paris-Aéroport Charles-de-Gaulle par un train express, j’ai vivement dénoncé l’absence totale de cohérence d’un plan de financement aléatoire. En faisant, à nouveau, porter une partie des dépenses sur la SNCF ...
  • Archives plus anciennes ...
>> Vidéo & Audio
19.10.16 - réforme ferroviaire : Application de la loi - Commission du développement durable

 
| Haut de la page | Sommaire | Plan du site | Contact | Dernière modification : 24/10/16 10:00 |